Lucille GERMAIN

âge
23
Ans
Trophées
4
Trophées
Formations
Chambéry Business Studies

World Team Champion Mountain Running

Honneur aux dames. Et plus particulièrement à la plus jeune de nos deux Drôles de Dames : Lucille Germain.

Drôle, délicate et souriante oui ! Sauf lorsqu’elle enfile ses baskets !

Là, ça ne fait plus rire personne. Surtout pas ceux qui essayent de la suivre.

Celle que nous avions surnommé le Bonbon des Vosges l’année dernière est devenue, à l’issue d’une saison aussi magnifique que surprenante, notre Ricola des Alpes. Championne de France Espoirs de trail et de course en montagne, vice-championne de France de Trail chez les grandes et pour finir, médaillée d’or aux Championnats du Monde de course en montagne, avec un titre par équipe, pour sa première sous le maillot tricolore… En 2019, Lucille est allée de friandises en sucreries comme si sa gourmandise n’avait qu’une limite : celle de notre stock en chocolat noir, dont nous lui avions promis une tablette (90%, pour le job) à la sortie de chaque prestation aboutie.

Entretien avec notre Drôle de Dame, pas celle de Charlie. Ou alors celle de Charlie et la Chocolaterie.

Team Matryx - Lucille  GERMAIN

Interview

Dans l'pentu

🎤 Quel bilan dresses-tu de cette saison 2019 écoulée ?

Un bilan plus que positif, avec des résultats que jamais je n’aurais osé espérer en début de saison. Je suis fière et heureuse.

Ponctuer sa première véritable année de trail avec le maillot de l’équipe de France sur les épaules et une médaille d’or autour du cou, ce n’est pas donné à tout le monde…

J’appréhendais beaucoup cette saison car j’avais à cœur de prouver que j’avais ma place au sein du Team. Finalement, tout s’est bien passé. J’ai connu des courses difficiles mais pas de réelle déception. J’en profite et je savoure car je sais que le plus dur reste à venir : il va falloir confirmer !

🎤 Peux-tu nous raconter ton plus beau souvenir de l’année 2019 ?

Il y en a deux entre lesquels je ne peux trancher.

Le premier, ce sont les 500 derniers mètres avant de franchir la ligne d’arrivée en 2ème position, aux Championnats de France de Méribel. Une montée raide où il fallait fendre une foule qui ne cessait de m’encourager. Je me souviens encore des mots de mon Team Manager qui me criait : « Savoure Lulu, savoure ! ».

Le deuxième, c’est lorsque Blandine (L’Hirondel) me prend dans ses bras à l’arrivée de mon premier 42 km, aux Championnats du Monde, en Argentine. Elle m’attendait pour m’annoncer qu’on remportait le titre par équipe. J’en ai pleuré. Des larmes d’épuisement mais surtout des larmes de joie. J’ai revu la vidéo sur les réseaux sociaux il y a quelques jours. J’en ai eu des frissons…

🎤 Le Team a joué un rôle dans cette saison réussie ?

Oui ! Ce Team, c’est comme ma deuxième famille. Simon Gosselin, mon coach, et Thomas Janichon, le Team Manager, nous donnent les clés pour réussir. Mais ils nous responsabilisent car c’est ensuite à nous de les utiliser pour ouvrir les portes que nous souhaitons.

On est aussi tous hyper soudés, à s’encourager sur les séances et sur les bords des chemins, à user de notre voix et à faire retentir les cloches.

Anaïs Sabrié, mon unique coéquipière féminine du Team, sait aussi me tirer vers le haut lors des séances d’intenses, elle me sort de ma zone de confort, me fixe un cap, un modèle et me donne envie de me dépasser. Je suis fière de porter ces couleurs, fière de mon Team, de mes amis qui le composent et de nos valeurs.

🎤 Quelles sont tes ambitions pour la saison 2020 à venir ?

Déjà, ne pas trop me prendre la tête !

Je sais que je vais être un peu plus attendue et que je vais donc devoir gérer cette petite pression supplémentaire. L’idée est de rester sur des formats courts, jusqu’à 30 km, pour continuer à travailler mes qualités de vitesse, avant de tenter un 42 km en fin de saison. Mon objectif est de conserver et confirmer mes titres de championne de France Espoirs de trail et de course de montagne, tout en passant un cap sur les formats plus « roulants ».

🎤 Comment on aborde l’année de la confirmation, après celle de la révélation ?

Je vais « essayer » d’aborder l’année qui vient comme celle qui vient de passer. Sans pression, mais pas sans motivation !

Je dis bien « essayer » car j’ai conscience que ce sera difficile, que l’année de la confirmation est souvent un joli challenge…

J’avoue que j’appréciais beaucoup ce statut de la fille qui débarquait de nulle part et que personne ne connaissait. Maintenant, les attentes ont changé, mais pas mon approche. Je vais continuer à courir mes courses, pas celles des autres, et donner le meilleur de moi. Continuer à courir pour ne pas avoir de regret.

Team Matryx - Lucille  GERMAIN

Ses chaussures

Logo Matryx
Millet Light Rush Matryx

Millet

Light Rush
Matryx
Voir
Hoka One One Mafate Evo Matryx

Hoka One One

Mafate Evo
Matryx
Voir
Hoka One One Rehi Matryx

Hoka One One

Rehi
Matryx
Voir

On en parle

Dans la presse