Baptiste ELLMENREICH

âge
23
Ans
Trophées
4
Trophées
Formations
Polytech Annecy

Equipe de France Ski-alpinisme

Il était déjà le Géo-Trouvetou du Team, le voici désormais élevé au rang de Géographe.

À 22 ans, Baptiste Ellmenreich, ingénieur de formation, dénote par son audace et sa créativité. Il ne se pose jamais de frontières, que ce soit dans sa volonté d’entreprendre, son envie d’aller de par le monde ou ses ambitions sportives. Celui qui a créé sa marque de lampes frontales minimalistes et écoresponsables, fabriquées à partir de produits recyclés dans son garage, a profité de cette année 2019 pour courir le planisphère. En Chine et en Autriche, pour honorer ses sélections en équipe de France de ski alpinisme ; en Angleterre, pendant 2 mois, dans le cadre d’un stage universitaire. Il y a découvert une nouvelle discipline, le fell running, spécialité locale au cours de laquelle il a pu se venger d’un début de saison tronqué par de petites blessures en posant deux ou trois coups de Trafalgar aux coureurs de sa Majesté.

Quelques mois et deux top 5 en Coupe du Monde de ski alpinisme plus tard, lançant ainsi 2020 par un hiver sous les meilleurs auspices, notre Géo-Trouvetou revient fort.

Et pas pour jouer dans un Disney ni lire des bande-dessinées.

Team Matryx - Baptiste ELLMENREICH

Interview

Dans l'pentu

🎤 Quel bilan dresses-tu de cette saison 2019 écoulée ?

Un bilan mitigé. Ce fût une année très riche en découvertes et en voyages, un peu moins en résultats. Ceci à cause de petits problèmes en début et milieu de saison. Par contre, cela m’a permis de travailler des aspects jusqu’alors inconnus pour moi, dont la force à vélo. Je n’ai donc aucun regret, surtout que les sensations sont revenues en fin d’été, avec des performances satisfaisantes au milieu de coureurs internationaux en Angleterre, et sur le petit Trail des Aiguilles Rouges, à côté de chez moi, dans les Aiguilles Rouges.

🎤 Peux-tu nous raconter ton plus beau souvenir de l’année 2019 ?

J’en ai deux. Tous deux liés à des voyages.

En Chine tout d’abord, où j’ai découvert une nouvelle culture et la très haute-altitude, autour de la compétition, en compagnie d’amis venus d’Espagne, Suisse, Slovaquie, Allemagne, Etats-Unis… Puis en Angleterre, avec mon initiation au fell-running, une discipline typique à mi-chemin entre le trail et la course d’orientation. Tu pars équipé d’une carte, une boussole, le matériel de survie obligatoire avec l’objectif ede rejoindre les checkpoints le plus rapidement possible, en empruntant les chemins que tu veux.

🎤Quel rôle à joué le Team a joué dans cette saison ?

Le Team, c’est comme une famille uniquement composée de très bons amis. Ce sont aussi des partenaires aux valeurs très proches des miennes et un encadrement en or avec un coach qui nous assure un suivi optimal.

On essaye de se rapprocher de la démarche de performance du sport professionnel tout en conservant la passion et le détachement du sport amateur.

Je suis fier de porter ces couleurs.

🎤 Quelles sont tes ambitions pour la saison 2020 à venir ?

Je veux faire de mon mieux, en conservant dans un coin de ma tête une notion essentielle : le plaisir !

J’ai la conviction qu’en continuant de travailler et progresser de façon linéaire, les résultats viendront.

De manière plus concrète, j’espère bien figurer sur la Pierra Menta EDF Eté et réaliser de belles performances sur trois courses internationales : la Dolomythsrun Skyrace ; Sierre-Zinal, l’épreuve qui me fait rêver depuis tout petit ; et la Ring of Steal, sur mon terrain de jeu technique, abrupt et abrasif de l’an passé, en Angleterre.

🎤 Comment concilier deux saisons à haut-niveau, en hiver avec le ski alpinisme et en été avec le trail, en même temps qu’une entreprise et un cursus universitaire ?

Le secret, c’est l’amour pour la montagne !

Un discours qui peut paraître fleur bleu mais c’est véritablement ce que je ressens. La passion et le plaisir ressentis sont les ingrédients qui nourrissent mes rêves et ma motivation au quotidien. Combiner les deux sports, c’est aussi la certitude d’arriver avec une certaine fraîcheur à l’aube des deux saisons : à la fin de l’hiver, chausser les baskets me démange ; en automne, la neige me manque…

Team Matryx - Baptiste ELLMENREICH

Ses chaussures

Logo Matryx
Millet Light Rush Matryx

Millet

Light Rush
Matryx
Voir
Hoka One One Mafate Evo Matryx

Hoka One One

Mafate Evo
Matryx
Voir
Hoka One One Rehi Matryx

Hoka One One

Rehi
Matryx
Voir

On en parle

Dans la presse