Adrien GRATALOUP

âge
21
Ans
Trophées
3
Trophées
Formations
Architecture Grenoble

Equipe de France junior Course de montagne 2018

Il y a deux Bohêmes. Celle de Monsieur Aznavour. Celle qui valsait « à un temps que les moins de vingt ans ne peuvent connaître ».

Et puis il y a notre Bohême. Adrien Grataloup.

Celui qui du haut de ses vingt ans twerk dans les labours. Celui qui excelle peu importe la mi-temps, peu importe la discipline. Avec ses départs de feu, baskets aux pieds, ou autour du feu, guitare à la main. Le touche-à-tout du Team, l’artiste de la troupe. Aspirant architecte de formation, il construit ses saisons en se charpentant une jolie base de vitesse sur les cross avant d’étayer son endurance sur des épreuves de raid, le tout pour se façonner de belles perspectives sur le Trail et la course de montagne une fois l’été venu. Une polyvalence et une soif de découverte qui ont pu lui être préjudiciables lors d’une première partie de saison 2019 en-deçà de ses espérances, jusqu’à la confirmation de son énorme potentiel, au mois d’août, à Chamonix, sur la YCC, course de l’ Ultra Trail du Mont Blanc – UTMBdédiée aux jeunes.

Rencontre avec la plus belle pointe de vitesse du Team. Souvent le premier, sur les séances de piste ou sur la piste de danse.

Team Matryx - Adrien  GRATALOUP

Interview

Dans l'pentu

🎤 Quel bilan dresses-tu de cette saison 2019 écoulée ?

Ce fût une saison placée sous le signe de l’apprentissage pour ma première année Espoirs et ma découverte du monde des grands.

J’ai touché du doigt le haut-niveau et ai ainsi passé de nombreux caps dans ma pratique, que ce soit sur la nutrition, le matériel, la course, les entrainements… Un sacré changement. Mais sans jamais avoir la sensation de me forcer, toujours avec beaucoup de plaisir. Ces efforts se concrétisent lors d’une belle fin de saison, à la YCC et à la Course des Volcans (support de sélections pour les championnats du monde de course en montagne).

🎤 Peux-tu nous raconter ton plus beau souvenir de l’année 2019 ?

Le départ des Championnats de France de course en montagne, à Saint-Gervais, en juin dernier. S’échauffer au pied du Mont-Blanc, croiser des grands noms de la discipline et des copains qui quelques minutes plus tard seront des concurrents… Le rassemblement d’une grande famille, la famille des gens qui n’adorent rien de plus que courir à fond dans la montagne…

C’est marrant car ce super souvenir est aussi lié à une petite boule au ventre.

Le stress lié à ma première course Élites, avec les grands…

🎤Quel rôle à joué le Team a joué dans cette saison ?

Un rôle ultra-important ! À travers le Team, j’ai en quelque sorte découvert le haut-niveau. Avec un coach vraiment à l’écoute et une équipe de copains qui partagent la même passion. J’ai aussi pris conscience de ce que signifiait bénéficier du soutien de partenaires qui croient en toi, des gens qui travaillent dans ces entreprises… Ce sont des boîtes qui correspondent vraiment à mes valeurs.

Je suis fier de porter leurs couleurs.

🎤 Quelles sont tes ambitions pour la saison 2020 à venir ?

Continuer ma progression, allonger légèrement les distances de compétition et arriver en forme sur mes trois principaux objectifs de la saison : les France de cross, ceux de course en montagne et Sierre-Zinal. Dans un coin de ma tête, l’ambition est de pouvoir postuler à un podium Espoirs lors des championnats nationaux, en 2021, pour ma dernière année dans cette catégorie.

🎤 En début d’année dernière, tu as pu être pris en défaut par une grosse charge de travail universitaire ainsi qu’un léger dispersement lié à ta volonté de pratiquer différents sports. Que comptes-tu mettre en place en 2020 pour éviter cela, tout en demeurant performant et épanoui dans des plaisirs variés ?

Cette année 2019 fût vraiment riche d’apprentissages, si bien que je ne regrette rien.

J’ai joué, parfois j’ai perdu, mais j’ai toujours appris, en prenant à chaque fois du plaisir.

De cela, j’ai tiré plusieurs dispositions pour 2020. D’abord, axer mes saisons de printemps et d’été uniquement autour de la course à pied. Ensuite, viser des pics de forme calibrés en fonction de la charge de travail liée à mes études d’architecte. Je me réserve néanmoins l’automne pour m’aligner sur quelques raids, une discipline que j’aime beaucoup trop pour pouvoir la délaisser totalement !

Team Matryx - Adrien  GRATALOUP

Ses chaussures

Logo Matryx
Millet Light Rush Matryx

Millet

Light Rush
Matryx
Voir
Hoka One One Mafate Evo Matryx

Hoka One One

Mafate Evo
Matryx
Voir
Hoka One One Rehi Matryx

Hoka One One

Rehi
Matryx
Voir

On en parle

Dans la presse