Anaïs SABRIÉ

âge
26
Ans
Trophées
4
Trophées
Formations
Médecine Allemagne

Championne du Monde par équipe de Course en Montagne 2019

Vice-championne d'Europe de Course en Montagne 2018

Le trail est une discipline individuelle certes, mais notre ambition est d’en faire un sport collectif.

Et comme dans tout sport collectif, il faut un capitaine. Un capitaine qui montre l’exemple, donne le cap et incarne nos valeurs. Un capitaine capable d’haranguer mais surtout inspirer ses troupes. Un capitaine légitime par son niveau de performance et son expérience.

Chez nous, ce capitaine est une femme.

Un petit bout de femme. Pas très grande, plutôt fluette, mais qui court drôlement vite : Anaïs Sabrié. Celle qui, à 25 ans, étudie en 6ème année de médecine dans le Sud de l’Allemagne, ne manque jamais une occasion de revenir dans les Alpes pour dispenser ses conseils et poser ses attaques lorsque les garçons ronronnent à l’entrainement. La lyonnaise d’origine revient tout aussi régulièrement pour chantonner la Marseillaise et garnir son palmarès déjà conséquent de performances stratosphériques. En 2019, Anais a ajouté plusieurs lignes à celui-ci : un titre de Championne de France de course en montagne, un titre de Championne du monde par équipe (7ème en individuel) ainsi que le record français sur la mythique épreuve de Sierre-Zinal.

Rencontre avec celle qui court avec le brassard du Team autour du bras.

Team Matryx - Anaïs  SABRIÉ

Interview

Dans l'pentu

🎤 Quel bilan dresses-tu de cette saison 2019 écoulée ?

Ce n’est jamais facile de réaliser son propre bilan mais globalement, je suis plutôt satisfaite !

En compétition, j’ai connu quelques déceptions, certaines frustrations, de belles surprises et surtout de superbes courses. J’ai beaucoup appris, notamment sur des aspects jusqu’alors inconnus pour moi : de nouveaux formats de courses ; le fait de répondre présente le Jour J, en assumant un statut de favorite ; et étendre ma saison en longueur, de février jusqu’en novembre… Le tout accompagnée de personnes qui me sont chères, avec qui j’ai partagé de belles aventures humaines.

🎤 Peux-tu nous raconter ton plus beau souvenir de l’année 2019 ?

Lorsqu’il est accolé au mot souvenir, l’adjectif « meilleur » peut prendre différentes significations… De 2019, je conserve un meilleur souvenir en termes de performance sportive, mais aussi un autre concernant le partage, l’ambiance, les paysages, l’aboutissement…

Après, si je devais n’en garder qu’un, ce serait mon titre de Championne de France de course en montagne, à Saint-Gervais, en juin !

Ce résultat je l’avais préparé, j’en avais rêvé, mais encore fallait-il le réaliser. Dès le début, en montée sèche, je me suis sentie animée d’une grande détermination, avec de supers jambes. Puis, à 3 kilomètres de l’arrivée, au moment de basculer sur un long faux plat descendant, je me suis appuyée sur mon travail de visualisation de la veille. Je m’étais dit : « Si tu arrives en tête à cet endroit, la Marseillaise sera pour toi… ». C’est ce qui s’est passé. Devant deux filles que j’adore et que j’admire. Ce qui donne une saveur encore plus particulière à ce titre.

🎤 Le Team a joué un rôle dans cette saison réussie ?

Oui ! Ce Team est indescriptible. On y est coaché, accompagné dans les bons comme dans les mauvais moments, soutenu au quotidien et sur les courses…

C’est une bande de potes, tous plus passionnés les uns que les autres,

avec qui on mixe les pratiques du sport en montagne, on échange, on discute, on débat, on cuisine, on partage des croziflettes, on voyage, on rigole, encore et encore… Je suis fière de porter les couleurs de cette équipe où chacun apporte sa pierre à l’édifice, sans prétention, comme il est, avec ses qualités et ses défauts.

🎤 Quelles sont tes ambitions pour la saison 2020 à venir ?

Mon objectif de début de saison, assez singulier, est d’affronter la mythique épreuve du marathon et établir mon premier chrono sur cette distance de référence. Sinon, j’espère progresser sur ces points techniques plus précis que sont les descentes, la nutrition sur les courses plus longues et le fait de ne pas perdre tous mes moyens dès lors qu’il se met à pleuvoir…

🎤 Tu es une athlète très polyvalente, qui défend une approche très pluridisciplinaire de la course à pied… Qu’est-ce qui motive cette tendance un peu « touche à tout » ? Et quel sera ton objectif concret sur marathon ?

J’aime courir de discipline en discipline pour deux raisons principales :

d’abord, ne jamais me lasser, ne jamais m’ennuyer ;

ensuite, prendre les qualités spécifiques de chaque sport pour les transférer et progresser en tant qu’athlète toujours plus complète. Après, une base commune demeure entre tous ces sports : il s’agit de courir le plus vite et le plus longtemps possible ! Ce n’est pas comme si je m’essayais à l’escrime ou au badminton… Enfin, pour le marathon, un premier chrono sur la distance entre 2h35 et 2h40 me satisferait amplement !

Team Matryx - Anaïs  SABRIÉ

Ses chaussures

Logo Matryx
Millet Light Rush Matryx

Millet

Light Rush
Matryx
Voir
Hoka One One Rehi Matryx

Hoka One One

Rehi
Matryx
Voir

On en parle

Dans la presse